Saskatchewan

 

Quand ta van pogne une panne en Saskatchewan
T’appelles la remorqueuse pis tu t’en vas aux danseuses
Tu watches les tetons pendant qu’on répare ta van
Pis après tu t’la farmes, t’en parles pas à ta femme
Le soir tu lui dis bonsoir chérie
En pensant à tous ces beaux culs tout nus que t’as vus aujourd’hui

En Saskatchewan code régional 306
En Saskatchewan y’a le musée de la police
Il y a des Dunkin, il y a des Tim Horton
Dans les clubs vidéo y’a des Charlie Chaplin
Y’a pas d’show de Jorane ni de show de la Chicane
Mais y’a Stéphane Bureau chaque soir à Radio-Can

Saskatchewan tu m’ensorcelles
Quand le téléphone sonne j’espère que c’est toé qui m’appelles
Quand je vas à Dorval
Voir les avions qui s’en allent
Je rêve que moé aussi je pars pour les prairies

En Saskatchewan y’a pas de Français tellement
En Saskatchewan il y même plus d’Allemands
Et ils font heil, von, schnell, etc.
Tout ce monde d’Allemagne ne vient pas d’Espagne
Mais ils ont tous leur cabane en Saskatchewan

En Saskatchewan il y a beaucoup de potasse
En Saskatchewan il y a surtout des pétasses
Un jour à Regina, j’en avais spotté une
Et tenant pas compte du fait qu’elle était un peu jeune
J’y ai dit « Wo bébé, viens-tu avec moé »
Comme elle s’est sauvée je n’ai pas pu fourrer

5 minutes après j’ai vu s’pointer un moustachu
C’était le père de la petite ingénue
Autour de son cou il avait une cravate
Il avait un bat de baseball dans sa main droite
Que de plaisirs j’ai connus à Regina

Paroles et musique: Serge Robert
©2001 Serge Robert

Extrait de l'album Mon voyage au Canada